L'histoire surprenante de l'arrivée du Hatha-Yoga en France,

par Marc-Alain DESCAMPS

 

1. LA SCIENCE DU YOGA

 Définissons le Yoga comme la technique psychocorporelle du subcontinent hindou, pour la résorption dans le divin en échappant à l’illusion (maya de l’égo et du monde) et au cycle des réincarnations.

D'abord le yoga n'a été connu que comme philosophie.  

2. LA PRATIQUE DU HATHA-YOGA EN FRANCE

 Donc ce que nous cherchons, c’est pourquoi ce Yoga (postures-respirations-méditation) dont on parle depuis des siècles, les Occidentaux ont mis tellement de temps à le pratiquer. Maintenant ce HATHA-YOGA est pratiqué dans toutes les villes et les villages de France.

Quand a-t-il commencé à se diffuser en Occident ? Par qui ? Et dans quel but ?


A.     Les Débuts.

La période favorable où la pratique du Hatha-Yoga a pu enfin s’implanter en France se situe entre 1930 et 1935. C’est du essentiellement à la rencontre de trois personnes remarquables, Maryse Choisy, Cajzoran Ali et Kerneiz, qui ont collaboré à son éclosion.

     A. MARYSE CHOISY (1903-1979)   Maryse descend des empereurs de Byzance par sa grand-mère qui était une Paléologue . Docteur ès Lettres à 23 ans  à la Sorbonne et à Cambridge elle publie la Métaphysique des Yogas, Yogas et Psychanalyse, etc. Elle m'a fait pratiquer la méditation.

     B.     CAJZORAN ALI (1903-1975).  Malgré son nom oriental, elle serait née à Memphis, état de Tennessee aux USA le 13 décembre 1903 . Elle a enseigné à Paris et à Montpellier et publié en 1928 Les divines postures.

C.    Constant Kerneiz (1880-1960) Jusqu’à preuve du contraire, il semble que la  première école de Yoga en France ait été celle de Constant Kerneiz (1880-1960), de son vrai nom Félix Guyot ...   J’essaie aussi de transmettre l’essentiel de ce Yoga " l’appel de l’Absolu ", selon ce que Kerneiz enseignait et a écrit dans une de ses préfaces : " Ce livre s’adresse à celui qui, en désaccord fondamental avec son milieu, douloureusement insatisfait de la vie tant dans ce qu’elle lui donne de bon que dans ce qu’elle lui donne de mauvais, a ressenti l’appel de l’Absolu ". L’appel de l’Absolu m’a toujours paru le secret du yoga.

B. Les successeurs

En 1938 Lanza del Vasto (1901-1981) rentre des Indes et fait partout son récit de voyage qui paraîtra en 1943 sous le titre " Pèlerinage aux sources " ...

Nil Hahoutof (Youri 1900-1982) développe  sa méthode  sous le nom de  Gymnastique évolutive.

En 1947 Shri Ghatradyal Mahésh (1924-2007) , venu travailler à l’Ecole Nationale des Sports au bois de Vincennes, ouvre un cours de Hatha-Yoga . Puis il fonde une fédération nationale  avec une dizaine  d'écoles  régionales  de formation de professeurs  de yoga.

Vers 1950 aussi le Hatha-Yoga est enseigné à Zurich et Genève en Suisse par un jeune hindou Selvarajan Yésudian. Il écrit avec Mme Haich un livre à succès " Sport et Yoga " avec des photos de postures.

En 1950 Lucien Ferrer (1901-1964), élève de Kerneiz, ouvre  l’Académie occidentale de Yoga, où je suis les cours jusqu’à sa mort en 1964.

Son élève Roger Clerc (1908-1998) a eu un très grand succès en développant ce yoga sous le nom de Yoga de l'Energie.

André Van Lysebeth (1919-2004) à partir de Bruxelles a développé une revue européenne  et un réseau de formation.

Maurice Daubard se spécialise dans le tummo, ou résistance au froid.

A partir des années 60 c’est l’explosion des livres, revues, cours et publicités. Les clubs de yoga fleurissent à tous les coins de rue ... 

C . Les voyages aux Indes.
 

Alors commencent les voyages aux Indes pour se former à la source. Tout le monde se met en chasse pour " sauver le précieux héritage ". Dans les années 1950, il semble que tout l’enseignement du Hatha-Yoga remonte principalement à trois sources, l’une au nord  deux au sud. 

1. La principale source se trouve à Rishikesh, là où le Gange sort des gorges de l’Himalaya. Dans cette ville sainte Swami Sivanada Sarasvati (1887-1963) vient en 1924 de fonder un ashram (Yoga Vedanta Forest Academy) et la Divine Life Society 

2.  Adyar près de Chennai (Madras) est le siège de la société théosophique. AUROBINDO. (1888-1950) y fonde son ashram à Pondichéry et publie son yoga intégral (purna yoga) et sa synthèse des yogas qui comprend forcément le corps. Par là Aurobindo est à la base du yoga occidental qui est un yoga complet avec postures, respiration et méditation.

3. L’enseignant du Sud est Tirumalaï Krishnamâcharya (1888-1989), professeur de Yoga du Maharaja de Mysore, puis il s'installe à Madras avec sa famille et ses deux fils Sribhashyam et Desikachar.

son beau frère BKS Iyengar (1918-) développe le kurunta-yoga qui est enseigné dans le monde entier.

Certes, il y avait d’autres enseignants comme Pattabhi Joïs à Mysore, Dhirendra Brahmachari (1925-1994) à Delhi, Sachidananda le Muni de Madras (1910-2006), Kumara swamiji, Swami Chinmayananda,  l’Institut de recherches scientifique du Yoga (Kaivalyadhama) fondé à Lonavla, Swami Muktananda (1908-1983) et l'Anusara yoga ...

Après dix voyages aux Indes j’ai pu décider à venir en France en 1981 le représentant de la lignée du Kriya-Yoga de Yogananda, Swami Hariharananda Giri du Karar-Ashram de Puri en Orissa avec ses disciples. Et il a pu donner les initiations védiques de la lumière (Jyotir), du son (Nada) et de la vibration (Spanda).

Le Sivaïsme non-duel du Kashmir a été introduit en France par Lilian Silburn (1908-1993) qui a traduit et publié de nombreux textes dont le Vijnana Bhairava Tantra en 1961 et La Kundalini en 1983. Elle m'a transmis la plongée profonde et la montée de Kundalini.

D.    Les Fédérations

Les Fédérations. L’union fait la force, d’où les fédérations. Elles se succèdent et se multiplient en durant plus ou moins longtemps.  Sont apparus une multitudes de groupes ou mini-fédérations.

Finalement il semble pour le moment que le Yoga ait échappé au piège de l’hégémonie, du pouvoir étatique et de l’enseignement officiel dans l’unique école nationale. Il a gardé sa liberté, sa diversité et sa multiplicité. Chacun finit par trouver en son temps la forme de Yoga qu’il cherche et qui convient à son degré d’évolution du moment ou niveau de sadhana. Et c’est très bien ainsi. Encore faut-il avoir une vue des différentes possibilités.

E.     Les méthodes d’enseignement du Hatha-Yoga.

Un autre sujet de surprise et parfois d’opposition est la différence des différentes méthodes d’enseignement du Yoga. Curieusement rien n’a encore été écrit à leur sujet. Je ne vois pour ma part aucune opposition dans cette multiplicité. Il y a bien des voies et des chemins d’accès. Le monde du Yoga est immense, colossal et tout ne peut être donné à la fois. 

    Ainsi le Yoga est libre, tout le monde a le choix de pouvoir pratiquer la méthode qui lui correspond, comme il peut apprendre la musique de tous les pays, chacune selon sa tradition.

Pour être complet ce yoga du corps s’insère dans un ensemble. Le Raja-Yoga ou yoga royal est dit comprendre quatre pieds :
Le Hatha-Yoga ou yoga du corps, des postures et des énergies
le Bhakti-Yoga ou yoga de l’Amour, de la Dévotion,
le Karma-Yoga ou yoga de l’action, du Service, de l’aide désintéressée
le Jnana-Yoga ou yoga de l’étude, de la philosophie, des textes sacrés.

 

Références
 

Marc-Alain DESCAMPS,   HISTOIRE DU HATHA-YOGA, éditions ALMORA, 2011